Explore eventos futuros e passados ​​em todo o mundo e online, sejam hospedados pelo CIFOR-ICRAF ou com a participação de nossos pesquisadores.

Découvrez les événements passés et à venir dans le monde entier et en ligne, qu’ils soient organisés par le CIFOR-ICRAF ou auxquels participent nos chercheurs.

Jelajahi acara-acara mendatang dan telah lampau lintas global dan daring, baik itu diselenggarakan oleh CIFOR atau dihadiri para peneliti kami.

Explore eventos próximos y pasados de todo el mundo y en línea, sea que hayan sido organizados por CIFOR-ICRAF o que hayan contado con la asistencia de nuestros investigadores.

{{menu_nowledge_desc}}.

CIFOR–ICRAF publishes over 750 publications every year on agroforestry, forests and climate change, landscape restoration, rights, forest policy and much more – in multiple languages.

Explore upcoming and past events across the globe and online, whether hosted by CIFOR-ICRAF or attended by our researchers.

CIFOR–ICRAF addresses local challenges and opportunities while providing solutions to global problems for forests, landscapes, people and the planet.

We deliver actionable evidence and solutions to transform how land is used and how food is produced: conserving and restoring ecosystems, responding to the global climate, malnutrition, biodiversity and desertification crises. In short, improving people’s lives.

Le monitoring de la déforestation dans le bassin du Congo : quelles synergies entre les savoirs exogènes et les savoirs endogènes ?

Export citation

Les dispositifs REDD+ (Reducing Emissions from Deforestation and forest Degradation) ont émergé au début des années 2000 en tant que mécanisme international de lutte contre la déforestation dans une optique d’atténuation du changement climatique. Ayant adhéré aux dispositifs REDD+ dès leur création, les pays du Bassin du Congo devaient procéder au monitoring de la déforestation et de la dégradation forestière qui s’y déroulent. Nous avons utilisé une approche empirique consistant d’abord à évaluer les capacités des populations locales à mesurer les stocks de carbone forestier. Puis nous avons utilisé le modèle Research Integration and Utilisation (RIU) pour analyser la gouvernance et les difficultés de l’intégration des savoirs experts et des savoirs autochtones. Enfin, nous avons utilisé le concept de storytelling pour comprendre la surcommunication. Nos résultats montrent que les communautés locales détiennent des savoirs endogènes leur permettant de contribuer à la mesure des stocks de carbone, et que la gouvernance du transfert des savoirs pour le monitoring est assez faible du fait de l’inadaptation des institutions en charge des politiques de gestion des forêts. Nos analyses révèlent les multiples entraves sociopolitiques et organisationnelles qui inhibent les efforts des acteurs impliqués dans le monitoring de la déforestation dans les trois pays étudiés. Au-delà du monitoring, l’analyse des discours et des entretiens avec des acteurs impliqués dans des projets REDD+ implémentés ans le bassin du Congo a mis en évidence le storytelling de la REDD+, ce qui a permis d’élargir la réflexion pour expliquer la baisse de l’engouement initial que la REDD+ avait suscité.
    Publication year

    2019

    Authors

    Sufo Kankeu, R.

    Language

    French

    Keywords

    deforestation, monitoring, climate change, mitigation, carbon sinks, governance

Related publications